CARNET DE ROUTE DU ROAD TREE’P 2013

9 Août 2013 – Le départ

18h00, Complexe sportif de Pierrefitte. Les mâles, la nourriture les chargements se préparent. Les camions prennent les couleurs de Road Tree’p. Les amis arrivent au compte goutte pour partager les derniers instants avant le départ. Photos sponsors, photos souvenirs, il est maintenant tant de partir. La nuit est tombée, il est 22h15 on monte dans les minibus, c’est le vrai début de l’aventure.

Le départ

Nuit du 9 au 10 Août, l’ambiance est déjà très présente. Les éclats de rires se mélangent à la musique. Les participants apprennent à se connaître pendant que les kilomètres défilent. Les chauffeurs se reposent toutes les deux heures, c’est l’occasion de se dégourdir les jambes et de voir où on est. Première nuit dans le bus, tout le monde trouve sa place. A 5h00, nous sommes déjà à Bordeaux. Petit dèj pour les uns et saut à la corde pour les autres. La traversée de la France se sera entièrement faite de nuit.

10 Août2013 – L’espagne

9h00. Nous entrons en Espagne. Les paysages changent, montagnes, vallées et tunnels se succèdent. Au fil de la journée le décor se désertifie et le soleil se fait sentir. A 14h00 nous faisons une grande pause déjeuner et sieste. Presque aucune ville durant nos 12 heures de route ce jours là, seulement des maisons isolées, des stations fermées et de l’herbe sèche. Comme une impression de traverser la route 66. Le samedi Espagnole se terminera aux abords de Séville sur une air d’autoroute vers 23h00. Tout le monde se félicite de la rapidité de la traversée. Il est maintenant l’heure de diner et de s’installer à la belle étoile sur les nattes les uns à cotés des autres entourés des bus.

1ere nuit

11 Août – Séville – Algésiras – Tanger – Kénitra

Tout le monde se réveil avec quelques raideurs mais rien de grave. Départ fixé à 9h00. Séance de sport pour les uns, réglages technique pour les caméramans. Finalement nous repartirons à 10h00 car notre technique de rangement des bus n’est encore pas assez rapide et demande encore un peu de pratique… 1h30 pour rejoindre Algésiras. C’est à cet instant que l’épisode du bateau commence. Nous arrivons à 11h30, mais il nous faudra attendre jusqu’à 16h00 pour embarquer. La côte Marocaine se fait attendre, tout le monde est impatient. Alors pour tromper l’ennui c’est séance photo, sieste, rigolade et tout le répertoire de Michael Jackson dans les véhicules.

Les minibus finissent par entrer dans le bateau. Nous quittons enfin l’Europe. Déjeuner sur le pont et nous finissons par apercevoir le Maroc. A 17h30 nous arrivons à la douane. Nous restons immobilisés pendant 1h30 mais finissons par repartir. Nous découvrons le Maroc avec le couché du soleil. Nous arrivons à Kénitra vers 23h00. Malheureusement, le camping prévu est fermé nous devons donc trouver autre chose. Une partie de foot s’improvise avec les gardiens pendant que d’autres cherchent une solution. Sadia fini par trouver une maison pour nous tous. A 1h00 nous partons en quête d’un restaurant…pas forcément évident à 18 à cette heure là mais nous y arrivons ! Diner en face de la fête foraine de Kénitra, station balnéaire du Maroc. A 3h00 nous rejoignons la villa, les couchages s’organisent et tout le monde s’effondre de sommeil.

1er repas

 

12/13 Août – Kénitra

Grâce mâtiné pour tout le monde. Les kilomètres ont un épuisé les troupes. Tout le monde à besoin de se détendre et de bien manger. Comme nous sommes en avance sur le planning nous pouvons nous permettre de rester un peu ici pour se reposer. Deux groupes se forment. Un part repérer une pépinière, l’autre s’occupe du ravitaillement. Sur la route nous rencontrons Asma qui nous guide dans Kénitra et passera la journée avec nous. Cette journée se terminera à la plage au milieu des énormes vagues.

13 Août, nous nous rendons à la pépinière Assalame pour une visite et une formation. Nous sommes tous impressionnés à notre arrivée. Des arbres par centaines nous entourent, de toutes sortes. Tout le monde pause énormément de questions. Assou, propriétaire de la pépinière, nous reçoit avant de nous raconter son histoire.
Après ses études, il commence à acheter de plus en plus de plants pour sa maison.  Ses amis se mettent à lui en commander, de fil en aiguille il monte sa propre pépinière. «Pour moi, travailler avec la terre et l’eau est le plus beau travail que je puisse trouver. C’est une manière de ressentir l’amour avec les plantes et des arbres car on doit les écouter pour savoir ce dont elles ont besoin.» Il nous apprend que certaines espèces créent des micro climats et influencent la migration des oiseaux. «Les hommes trouvent leur sérénité dans la terre, tu préfèrera une cabane dans les arbres qu’une belle maison.» Il possède 300 espèces et arrose en fonction des besoin spécifiques de chaque plants. Il faut choisir les plants en fonction du climat et de la terre. Il n’utilise aucun engrais chimique. Il les traite  seulement avec de l’eau. Ses poulets mangent les insectes  et il retrouve les œufs au milieu des arbres. Le commerce lié aux espaces verts commence à marcher au Maroc. «Ma pépinière n’est pas une usine. C’est la différence entre l’argent et la passion.» Il nous apprend que sa pépinière est menacée par l’État. Il refuse l’argent et continu de vivre en famille dans sa pépinière sur les terres de son père.
Il nous offre le déjeuner à l’ombre de ses grands arbres. Par la suite nous nous mettons au travail. Désherbage à la main pendant quelques heures.

Photo Maonghe

Pépinière

(Photo – Maonghe Mbaitjongue)

14 Août -Kénitra / Asni

10h15 nous prenons la route pour Asni. Pause déjeuner à Rabat et direction Casablanca, Marakech et à 19h00 nous nous approchons d’Asni. Pour y accéder nous traversons les montagnes pour arriver dans la vallée. Mais l’auberge d’Asni est un endroit qui se mérite. Une grosse montée remplie de trous et cailloux nous attend avec nos bagages. Cela à eu le mérite de nous réveiller. Nous arrivons sur la grande terrasse de l’auberge face aux montagnes au moment du couché du soleil. Nous sommes accueillis par Hassan, responsable de l’association TIWIZI. Cette association mène plusieurs actions. La première fut d’apporter l’eau courante dans les maisons. Les familles payent en fonction de leurs revenus. Si ils ne peuvent pas c’est gratuit. Ils ont ensuite construit l’auberge pour permettre à l’association de mettre en place une activité génératrice de revenus, afin de financer les projets de développement du village. Ils cultivent le miel pour le vendre dans les hôtels. Leur grand projet actuel est de prendre en charge des jeunes filles vivant loin dans les montagnes pour les amener à l’école. La plantation de Safran que nous allons effectuer en collaboration avec eux servira à financer cette action. Tiwizi veut dire travail solidaire. Cette association est un exemple d’autofinancement pour améliorer les conditions de vie au quotidien.
A Asni la plupart des Road Treepeur dormiront à la belle étoile sur le toit de l’auberge.

15 / 16 Août – Asni

15 Août : Nous commençons la plantation. Deux groupes se forment. Au programme : préparation du terrain pour planter le safran et mise en place d’un grillage de protection.

Bilan de la journée :
– Préparation du terrain pour la plantation du safran
– Pose de clôture pour délimiter le périmètre de plantation
– Entretien des arbres plantés l’année dernière (désherbage manuel)
Ce fut une très belle journée ensoleillée…

Laetitia creuse

ça bosse dur

16 Août, plantation des bulbes de safran. Des membres de l’association nous montrent comment creuser les petites tranchées et enfouir les bulbes de Safran. Nous sentons que le Safran est précieux. Nous devons nous appliquer. Nous plantons sur le flanc de la montagne ce qui rend le terrain difficilement praticable. Nous arriverons finalement à planter un demi Hectare.

Adel et Damien plantent

 

Dans l’après midi, nous nous rendons à la cascade d’Ilmy. Pour le diner Hassan nous fait la surprise d’un superbe repas suivit d’une petite cérémonie de remerciement.

Bilan de la journée à Asni :
– Plantation de bulbes de safran sur 500 m2
Cette nouvelle expérience a pour objectif de permettre à l’association Tiwizi de revendre le safran pour ainsi en tirer des revenus qui les aidera à financer d’autres projets de développement. Par ailleurs, ils vont embaucher 5/6 habitants du village qui vont s’occuper de l’entretien du safran.
Cette action s’inscrit entièrement dans l’objet de l’association Road Tree’P, qui consiste à favoriser la mise en place d’activités génératrices de revenus.

Nacim Modibo

ça creuse

17 Août – Asni / Agadir

Nous quittons Asni direction Agadir. Nous arrivons chez la mère de Lætitia. La journée se termine par un hamam, un repas et une promenade sur la plage d’Agadir.

18 Août – Agadir / Guelmim

Nous partons en direction de Guelmim. Nous faisons une pause déjeuner à TIZNIT pour rencontrer la famille de Laetitia. Nous nous rapprochons du désert. De moins en moins de montagnes mais de grands plateaux. Nous arrivons à Guelmim aux alentours de 17h00. Moustapha nous accueille. Nous dinons, puis nous nous rendons à une Fantasia. Dans la soirée nous avons rendez vous au siège de l’association pour les présentations des associations, de l’action et la visite du poulailler.

Photo de groupe entre tiznit et guelmim

19 Août – Oumifis

Repos à l’auberge pour ensuite faire une réunion d’information et de sensibilisation avec des acteurs associatifs locaux et la population.

20 au 26 Août – Plantation à Oumifis et dans plusieurs villages de la région

Nous commençons les plantations. Le matin jusqu’à 13h00 et le soir à partir de 18h00. Pendant plusieurs jours nous allons enchainer les plantations dans différents lieux. Chez des particuliers, dans des coopératives, ou des terrains appartenant à des associations. Nous visitons Gulemim et la plage blanche. Un petit quotidien au rythme des plantations s’installe. Nous entretenons les plantations des années précédente, et plantons dans d’autres villages. La tempête de sable ne nous arrêtera même pas.

Bilan de la journée du 20 août
– Plantation de 140 arbres à Oumifis (35 pommiers, 26 abricotiers, 21 néfliers, 33 pêchers, 11 papayers, 10 grenadiers, 4 caroubiers)
– Plantation de 56 arbres à N’bikat (13 abricotiers, 30 pommiers, 7 pêchers, 3 papayers, 3 néfliers).

Bilan de la journée du 21 août 2013.
Plantation de 90 arbres à Targa Wassai (20 grenadiers, 40 pommiers, 10 abricotiers, 15 pêchers, 5 caroubiers) et 80 arbres à Tiliouine (40 pommiers, 10 abricotiers, 10 grenadiers, 20 pêchers).

Bilan de la journée du 23 août
– Plantation de 100 arbres à Dar Bilal et Abouda (30 pommiers, 30 pêchers, 6 papayers, 15 abricotiers, 9 grenadiers, 10 caroubiers)
– Plantation de 90 arbres à Tissignane (25 pommiers, 10 grenadiers, 17 caroubiers, 10 nèfliers, 20 pêchers, 8 gazuarinas).

Marie et Moustapha plantent

 

24 Août, nous partons sur la route de Tan Tan à la rencontre des Sarahoui. Nos arrivons dans une ferme en construction pour y planter les premiers arbres. Le Ministre et des élus locaux viennent nous rendre visite. Nous nous rendons ensuite au rassemblement des Sahraoui. Un grand repas où Sadia à pu présenter l’association. Ce soir là nous dormirons dans une palmeraie.

Bilan des plantation du 24 août
Plantation de 80 arbres dans la province d’Assa (30 pommiers, 20 pêchers, 30 abricotiers)

25 Août, sur la route du retour nous nous arrêtons pour planter prés de 100 arbres dans une oasis en construction. Le soir nous nous retrouvons au festival du chameau et retrouvons le groupe BinObin originaire de la région.

Bilan des plantations du 25 août
Plantation de 127 arbres à Azouarigue (34 caroubiers, 20 grenadiers, 22 abricotiers, 8 nefliers, 22 Papayers, 20 pêchers)

Ahmed et Mariama plantent

Sadia plante

26 Août, dernier jour de plantation et tournage du clip des BinObin.

Bilan des plantations du 26 août
Plantation de 76 arbres à Tissignane.

Objectif atteint, 1000 arbres plantés !

27/28 Août – Guelmim / Agadir / Kénitra (Retour)

Départ de Guelmim à 10h00. Vers 15h00 nous arrivons chez la grand mère Lætitia à Agadir pour manger et faire des courses. Nous repartons à 16h00. Nous reprenons la route et passons la nuit à la belle étoile, dans une station près de Kénitra.

29 Août – Kénitra / Grenade

Nous repartons à 9h30 et passons la douane Espagnole à 12h30. Nous dinons à 22h00 à Malaga et continuons la route. Nous mettons beaucoup de temps à trouver une air d’autoroute disponible pour nous arrêter à 2h00 à Grenade.

30 Août – Grenade / Bordeaux

Nous continuons la remontée de l’Espagne, tout le monde est fatigué. Nous passons la frontière Française et décidons de passer la nuit à Bordeaux chez des amis de Marie avant de continuer la route.

31 Août – Bordeaux / Paris

Nous arrivons vers 14h00 à porte de la Villette. Le voyage se termine, tout le monde récupère ses affaires. C’est le moment des au revoirs et du rangement, Road Tree’p 2013 se termine !

Nova

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s